Restauration

"Manteau de Charles-Quint" - XVI° siècle
Restauré en 2008

En 1531, Charles-Quint tint dans la cathédrale de Tournai un chapitre de la Toison d'Or. Ce prestigieux ordre de la chevalerie avait été créé par son ancêtre, le duc de Bourgogne Philippe III le Bon, pour unifier la noblesse autour de lui. Charles-Quint en fit un ordre espagnol, comme son grand-père Maximilien de Hasbourg, l'époux de Marie de Bourgogne, en avait fait un ordre autrichien.

L'Empereur-Roi séjourna avec sa cour une quinzaine de jours en l'abbaye Saint-Martin de Tournai, à l'abbé de laquelle il légua ce manteau qu'il portait lors du Chapitre. En 1573, l'Abbé de Saint-Martin le fit transformer en chape, lui adjoignant un chaperon et des orfrois brodés de fils d'or et de soie d'une très grande finesse. Les médaillons représentent la Cène et quelques étapes de la Passion de Jésus-Christ.

Le manteau est en velours rouge tissé d'or. A remarquer : les arabesques de feuillage se déroulent amplement à partir des deux branches qui jaillissent du vase au bas du manteau.

Après restauration, le manteau de Charles-Quint a retrouvé sa place au sein du trésor de la cathédrale de Tournai.

Pierre-Louis Navez,
Conservateur du Trésor de la Cathédrale Notre-Dame de Tournai