Recherche & boursiers

Les ateliers de recherches et d'expérimentations

La bourse de recherche de TAMAT (Centre de la Tapisserie, des Arts muraux et des Arts du tissu), dont la création remonte à 1981, est destinée aux artistes en recherche de nouvelles expérimentations dans le domaine des arts textiles et d’une façon plus générale, dans l’élargissement de leur conception de la spatialité. C’est en ce sens que le cadre « textile » est souvent dépassé par la nature d’un travail en progrès.

La sélection des boursiers, au nombre limité à huit, se fait sur base de dossiers remis en temps voulu et qui font l’objet d’un examen approfondi de la part d’une commission issue du Conseil culturel. Les candidats retenus s’engagent à respecter un contrat comportant une série d’exigences.

Des ateliers sont mis à leur disposition pour la durée d’un an et la présence, obligatoire, est d’une journée par semaine. Le jeudi a été retenu afin d’intégrer les boursiers dans la vie de l’institution. C’est ainsi qu’ils sont appelés à participer à certaines activités : rencontres avec des créateurs, conférences, relations avec l’atelier de restauration, sans oublier les opportunités extérieures susceptibles d’enrichir leur expérience, et ce en relation avec les institutions culturelles de la région : maison de la culture, bibliothèque, centre de recherche de la Province de Hainaut...

Tout est mis en œuvre par la direction et l’équipe de TAMAT, et plus particulièrement par les deux conseillers artistiques qui les encadrent, pour faire de leur séjour à Tournai une expérience unique leur permettant d’aborder des rives parfois inattendues, leur révélant ainsi une part nouvelle de leur identité artistique.

Les échanges qui se produisent créent un foisonnement d’idées et très vite le « cadre » textile, même pris dans le sens le plus large du terme, s’effrite pour s’orienter vers la mixité artistique, dans un esprit « plasticien » résolument actuel et tourné vers le futur. La vidéo, la photographie, la sculpture, l’infographie et autres techniques participent à cette perception globale de la création artistique. 

Le travail individuel réalisé au cours de l’année civile écoulée s’achève par une exposition qui attire chaque fois de nombreux visiteurs. Les travaux exposés sont l’objet de réactions diverses : admiration, questionnement, étonnement, mais jamais indifférence. Pour de nombreux boursiers, l’exposition finale devient le tremplin d’une autre destinée ou tout simplement la confirmation de leur potentiel artistique.


Fonctionnement :

Les boursiers ont un devoir de présence tous les jeudis, jours de rencontre avec les conseillers artistiques, mais les locaux sont à leur disposition toute la semaine. Ils remettent un rapport trimestriel écrit sur l’évolution de leur travail.

En cours d’année il n’est pas rare que selon l’actualité du moment, des rencontres avec des créateurs belges ou étrangers, ainsi que des séminaires et des visites d’expositions soient organisées.

Au terme de l’année de bourse, une exposition est organisée afin de présenter au public les pistes explorées par les artistes et marquer l’aboutissement de cette expérience.  Un catalogue largement illustré est édité à cette occasion.


Attention : il ne s'agit pas d'une résidence, le logement n'étant pas inclus dans la bourse. Et les candidats ne peuvent pas être engagés dans un cursus scolaire au moment de leur année de recherche.


 Quelques artistes qui ont été boursiers :

Angel Vergara, Emilio Lopez Menchero, Juan Paparella, Edith Dekyndt, Martine Dolly, Michel François, Ann-Véronica Janssens, Luc Druez, Elodie Antoine, Tony Delcampe, Sylvie Ronflette, etc.




Documents à télécharger

Ateliers de recherchesResearch departments