Expositions

"Utopia" - Olivier Reman

"Utopia", Olivier Reman, 2014 © TAMAT

Olivier Reman
Utopia, 2014.
Ficelle de coton bicolore crochetée

[…] Utopia a été réalisée par Olivier Reman, artiste tournaisien. À travers cette création, il « nous parle de sa ville, Tournai, du Symbolisme, de sa fascination pour l’œuvre de Georges Rodenbach, de la sacralisation d’un lieu: “Bruges-La-Morte”. Dualité entre allégorie et onirisme, osmose entre naturalisme et vision idéalisée, sa ville se développe en quartiers de maisons mouvantes, presque organiques.

La ficelle anime cette petite ville précieuse ; les bâtiments s’érigent à l’infini, telle une écriture crochetée qui nous conte son histoire, ses mystères. Fragment de rêve, fantasme inaccessible, vision illusoire…

Entrons donc dans cette cité ; qu’y voyons-nous, qu’y entendons-nous ? La maquette Utopia fait appel à nos sens, à notre mémoire, à nos souvenirs les plus enfouis: la nostalgie d’une visite, d’un lieu. Entre rêve et réalité, chacun imaginera sa propre histoire, qu’elle soit fabuleuse ou tragique ».

Texte de Marjorie Van Den Hauwe

L'artiste : Olivier Reman

Olivier Reman est un artiste tournaisien. En 2014, il a bénéficié d’une bourse de recherche à TAMAT et accompagne, depuis 2018, les nouveaux boursiers en tant que conseiller artistique. Également professeur de stylisme à l’ISA Saint-Luc Tournai, l’artiste intègre son amour pour le patrimoine dans sa pratique et son enseignement, que ce soit dans les thèmes traités (la ville de Tournai, les vêtements liturgiques) ou dans les techniques utilisées (crochet…).

Utopia, une cité crochetée

Utopia est une pièce en constante évolution: inspirée de jeux de constructions en bois, les blocs qui la composent peuvent être déplacés par les spectateurs pour créer une ville nouvelle.

Parmi les édifices de fil crochetés, on peut reconnaitre des éléments de la ville de Tournai: la cathédrale aux cinq clochers ou le beffroi. Les couleurs de la maquette, le bleu et le rouge évoquent quant à elles deux symboliques. La première renvoie aux flux sanguins, oxygénés et désoxygénés qui passent par les ventricules droit et gauche du cœur et irriguent le corps. La seconde associe chaque couleur à l’une des rives de l’Escaut, qui structure et divise Tournai, tout en étant à l’origine de son existence. Dans une lecture plus poétique, liant les deux symboliques, on pourrait dire que « le sang est au fleuve ce que les ventricules sont aux rives », faisant de la ville un cœur battant.

Utopia est visible dans l’exposition Tournai, territoire textile.