Documentation

Les jeudis du TAMAT Cycle de conférences par Philippe Hunt
Art, technique, technologie

14 février 2019 de 15h à 16h30

Cycle de trois conférences par Philippe Hunt : 

Art, technique, technologie

De 15h à 16h30

14 février 2019 (Mezzanine)

1) Pour et contre l’aura, pour et contre la distraction

Après quelques considérations sur les mots (art, technique, technologie, mais aussi machine), on regardera le texte ‘fondateur’ de Walter Benjamin que tout le monde ‘connaît’, mais que moins de gens ont lu, vraiment lu, “L’œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique”, texte très retors, ce qu‘aggravent encore les 4 versions (et ces versions moins autorisées que sont les traductions).     

*En préparation à la conférence, le public est invité à lire le texte de Walter Benjamin (accessible sur demande lors de l'inscription).

Inscriptions gratuites au 069 234 285 ou info@tamat.be 


14 mars 2019 (Mezzanine)

2) La technique comme question

Dans les années 1950, Martin Heidegger a fait un certain nombre de conférences sur la poésie, l’habiter, la chose, qui toutes gardent aujourd’hui leur (in)actualité pour les artistes, les humains que nous sommes — mais aussi sur la science et la technique, ce qui entre davantage dans notre questionnement ici. On se concentrera sur un texte de 1953, “La question de la technique”, ou plutôt peut-être “La question vers/selon la technique”. On verra que la technique selon ce texte n’est plus tout à fait ce que l’opinion courante croit savoir à son sujet.  

*En préparation à la conférence, le public est invité à lire le texte de Martin Heidegger (accessible sur demande lors de l'inscription).


28 mars 2019 (Mezzanine)

3) La technique contre/après/sans l’homme

Élève de Heidegger, mari de Hannah Arendt, cousin de Benjamin, Günther Anders est surtout celui qui a tenté de penser le rapport entre l’humain et sa machine (ou la machine et son humain) après Hiroshima. On essaiera de voir quoi faire de ses concepts d’“obsolescence de l’homme” de “honte prométhéenne”, de “l’homme sans monde”. Et nous nous demanderons comment faire avec le désespoir qu’il nous communique — quoi inventer en ce “temps de détresse”.    

 

Philippe Hunt,  professeur de littérature (générale et contemporaine) et de philosophie à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, et à l’ISTI (ULB) jusqu'en 2017. Titulaire d’un Ph.D. de littérature comparée de l’université Yale, et de licences en philologie germanique et en philosophie de l’ULB.






Accès gratuit. Inscription souhaitée au 069 234 285 ou info@tamat.be